La magie de l'Inde vécue par les auteurs étrangers

Publié le par Astia

 Depuis quelques mois, l'Inde est devenue le pays démocratique le plus critiqué du monde par les journalistes , les pseudo journalistes, les blogueurs en mal de reconnaissance, les pseudo-experts-expatriés pendant-quelques-années en Inde et qui croient connaître tout de l'Inde pour gloser (ou plutôt glousser) et se poser en donneurs de leçons. Que d'inepties, que de généralisations, que d'anachronismes et avec quel acharnement!! Voici un peu d'oxygène avec des auteurs français et étrangers, d'hier et d'aujourd'hui, qui  vous présenteront mieux que moi la magie de l'Inde. (avec mes traductions bilingues)

romainrollan.jpg“If there is one place on the face of earth where all the dreams of living men have found a home from the very earliest days when man began the dream of existence, it is India!”

« S'il y a un endroit sur terre où les rêves des hommes vivants ont trouvé une maison, dès les temps les plus anciens où l'homme a commencé son rêve de l'existence, c'est bien l'Inde. ».― Romain Rolland, 1866-1944

AVT_Henri-Michaux_3580.jpg"After a trip to India, we tend to say I saw India whereas it was she who  saw you." " Après un voyage en Inde, on aurait tendance à dire : j'ai vu l'Inde, alors que c'est elle qui vous a vus" - Henri Michaux, 1899-1984

Andre-Chevrillon.jpgImagine that you land in a country where men walk on the head. This race thinks, feels, lives in a manner contrary to ours, and the first idea, when you come to Benares, is that delirium is normal "Imaginez que vous débarquez dans un pays où les hommes marcheraient sur la tête. Cette race pense, sent, vit d'une façon contraire à la nôtre, et la première idée, quand on arrive à Bénarès, c'est que le délire y est normal" -André Chevrillon, académicien et voyageur, 1854-19

220px-Guy_Sorman_by_Kubik.JPG"INDIA, this harmonious anarchy ...""L'INDE, cette harmonieuse anarchie..."- Guy Sorman ("Le génie de l'Inde"), 1944

193L.jpg" Very few travelers have sought to understand India, very few have submitted to the labor necessary to a knowledge of her past splendor, lo"Très peu de voyageurs ont cherché à comprendre l'Inde, très peu ont fourni le travail nécessaire à la connaissance de sa splendeur passée, regardant seulement la surface qui ne les a jamais reniés et avec une confiance irraisonnée de la critique qui fait d'eux les victimes faciles de l'ignorance. "- Louis Jacoillot, La Bible dans l'Inde, 1837-1890

image large"India did not really changed me. She made me evolve and grow, that's for sure.""L'Inde ne m'a pas changée réellement. Elle m'a fait évoluer et grandir, c'est certain." - Séverine Dabadie, auteur et photographe "Un jour à Kâshi", contemporaine

images.jpg"India is the cradle of human race, the birthplace of human speech, the mother of history, the grandmother of legend, and the great grandmother of tradition. Our most valuable and most instructive materials in the history of man are treasured up in India only! "

"L'Inde est le berceau de l'humanité, le  lieu de naissance de la parole, la mère de l'Histoire, la grand mère des légendes et l'arrière grand-mère des traditions. Nos matériaux de très grande valeur et de grande instruction de l'histoire de l'humanité ne sont gardés précieusement qu'en Inde"

Mark Twain   1835-1910
“Indians are the Italians of Asia and vice versa. Every man in both countries is a singer when he is happy, and everyAVT2_Gregory-David-Roberts_8039.jpg woman is a dancer when she walks to the shop at the corner. For them, food is the music inside the body and music is the food inside the heart.”
"Les Indiens sont les Italiens de l'Asie et vice versa. Chaque homme de chacun des pays est un chanteur quand il es heureux et chaque femme une danseuse quand elle marche vers la boutique du coin. Pour eux, la nourriture est lune musique interne du corps et la musique, elle, est la nourriture interne du coeur.", Gregory David Roberts, contemporain
 JforsterEMP.jpg “How can the mind take hold of such a country? Generations of invaders have tried, but they remain in exile. The important towns they build are only retreats, their quarrels the malaise of men who cannot find their way home. India knows of their trouble. She knows of the whole world's trouble, to its uttermost depth. She calls "Come" through her hundred mouths, through objects ridiculous and august. But come to what? She has never defined. She is not a promise, only an appeal.”

"Comment l'esprit peut-il saisir d'un tel pays? Des générations d'envahisseurs ont tenté de le faire mais ils sont toujours en exil. Les villes les plus importantes qu'ils construisent ne sont que des lieux de refuge , leurs disputes sont le malaise des hommes qui ne retrouvent pas le chemin pour rentrer chez eux. L'Inde connaît leur malheur. Elle connaît très bien le malheur du monde entier jusqu'à sa profondeur la plus extrême. Elle vous appelle : «Venez !»   à travers ses centaines de bouches, à travers des objets ridicules et grandioses. Mais venir vers quoi? Elle ne l'a jamais défini. Elle n'est pas une promesse, seul un recours. "― E.M. Forster, A Passage to India: A Reader's Guide to Essential Criticism, 1879-1970
newbymccabe460“In India even the most mundane inquiries have a habit of ending this way. There may be two answers, there may be five, a dozen or a hundred; the only thing that is certain is that all will be different.”

"En Inde, même les demandes les plus banales ont l'habitude de prendre fin de cette façon. Il peut y avoir deux réponses, il peut y en avoir cinq, une douzaine ou une centaine, la seule chose dont on est sûr, c'est qu'elles seront toutes différentes".― Eric Newby, Slowly Down the Ganges,1919-2006

images-1-copie-2.jpg“I probably did too much thinking in India. I blame it on the roads, for they were superb...”
"il est fort probable que j'ai beaucoup trop pensé en Inde. Ce sont les chemins qui sont à blâmer, car ils furent superbes ... " 
Robert Edison Fulton Jr., One Man Caravan, 1909-2004
images-2.jpg“There are some parts of the world that, once visited, get into your heart and won't go. For me, India is such a place. When I first visited, I was stunned by the richness of the land, by its lush beauty and exotic architecture, by its ability to overload the senses with the pure, concentrated intensity of its colors, smells, tastes, and sounds. It was as if all my life I had been seeing the world in black and white and, when brought face-to-face with India, experienced everything re-rendered in brilliant technicolor.”
"Il y a certaines parties du monde qui, une fois visitées, entrent dans votre cœur et ne le quittent pas. Pour moi, l'Inde est un tel endroit. Quand je l'ai visitée, j'ai été stupéfait par la richesse de sa terre, par sa beauté luxuriante et son architecture exotique, par sa capacité à surcharger mes sens avec le pur, l'intensité concentrée de ses couleurs, ses odeurs, ses goûts et ses sons. C'était comme si toute ma vie j'avais vu le monde en noir et blanc et que, lorsque je me suis retrouvé face-à-face avec l'Inde, j'ai revécu chaque chose repeinte en Technicolor éclatant."― Keith Bellows, contemporain

proust-travel-questionnaire-author-erin-reese-L-vKQlvx.jpg“India will reveal to you the places in your heart that must be purified.”  “India – a land where the last thing one needs to bother with is looking good. In India – at least in the circles I moved in – it's natural to look beautiful by the smile in your heart and the way you move through the world.”L'Inde vous fera découvrir les endroits de votre cœur qui doivent être purifiés." «L'  Inde - un pays où la dernière chose dont on aurait besoin de s'inquiéter serait son image. En Inde - du moins dans les cercles où j'ai évolué - il est naturel d'être belle par le sourire de votre cœur et par la manière  dont vous traversez le monde ».

images-3.jpg“There are three trips you take to India: the one you think you’re going to have – that you plan for; the one you actually have; and the one you live through once you go back home.”
«Il y a trois voyages que vous effectuez vers l'Inde : celui que vous pensez que vous allez faire - ce que vous aviez prévu ; celui que vous avez fait en vérité et celui par lequel vous vivez une fois rentrés chez vous."― Erin Reese, The Adventures od Bindi girl, contemporaine
“I listen to the sound of India's voices for the last time . Laughter ripples like water . A prayer is a single note held long . There is so much life here . And too much death.I feel a soft breeze caress my face and I look up. An orange ribbon is floating through the air . In India , it's easy to see the wind .”«J'écoute le son des voix de l'Inde pour la dernière fois. Le rire ondule comme l'eau. Une prière est une seule note tenue longuement. Il y a tant de vie ici. Et tant de mort. Je  sens une douce brise  caresser mon visage et je lève les yeux. Un ruban orange flotte dans les airs. En Inde, il est facile de voir le vent. " ― Cathy Ostlere, Karma, contemporaine

 “Once you have felt the Indian dust you will never be free of it.AVT_Rumer-Godden_8206.jpg

" Une fois que vous aurez senti la poussière de l'Inde, vous ne vous en libèrerez jamais "
Rumer Godden, 1907-1998

Publié dans Articles récents

Commenter cet article

windows8-problems.com 11/07/2014 11:43

India is considered as one of the finest places in the world, which have many culture and traditions. Many foreign authors had written many articles and books about India. Some of the best books are written by Romain Rolland, Guy Sorman and Gregory David Robert.